Catégories
Tai Chi

Les origines du tai chi : faits ou fiction ?

L’histoire du tai chi regorge d’anecdotes en tout genre : comment un manuel de tai chi aurait été retrouvé dans une boutique de sel, comment un moine aurait inventé un art martial en observant une grue et un serpent, comment yang lu chan avec sa force prodigieuse aurait repoussé des brigands qui l’attaquent dans le dos… et inversement, il y a l’histoire des transmissions secrètes, des disciples qui auraient observés en cachette, des maîtres renommés mais en réalité incompétents, des maîtres inconnus au pouvoir fabuleux…

Et bien souvent, chacun de servir l’histoire qui sert le mieux ses intérêts, quitte à dévaloriser au passage la pratique des autres…

Cela fait maintenant quelques semaines que je suis avec intérêt une série de vidéos sur la chaîne TriEssence Martial Arts. Cette série a pour objectif de couvrir l’origine et l’histoire du style Yang, en essayant de démêler les faits de la fiction, ce qui est un objectif louable mais difficile car nous n’avons pas toujours les preuves historiques adéquates. Il faut donc parfois s’en remettre au bon sens et essayer d’évaluer ce qui est plausible et ce qui l’est moins. Et je dois reconnaître qu’il s’en sort plutôt bien, même si je trouve que certaines affirmations qui sont faites dans ces vidéos manquent de fondements. Mais bon, c’est à ça que doit nous servir notre esprit critique, il ne s’agit pas juste de dire amen à tout ce qui est dit dans ces vidéos. Les vidéos sont un peu longues, il vaut mieux les regarder en accéléré.

L’avènement de Yang l’invincible

La série commence donc avec deux vidéos sur l’histoire de Yang Lu Chan, le créateur du tai chi chuan (de style Yang). Evidemment, c’est l’occasion de parler de son apprentissage auprès de Chen Changxing et mieux comprendre la controverse autour des différences entre style chen et style yang.

Les origines du tai chi

Dans la première partie de l’épisode, c’est un aperçu général des origines du tai chi qui nous est donné, centré autour de la figure de Yang Lu Chan.

Dans cette deuxième partie de l’épisode 2, c’est le sujet de Zhang Sanfeng et l’origine mythique du tai chi qui est abordé. Bien souvent, il y a des tentatives de légitimer une pratique en lui trouvant des origines lointaines, ancestrales…

Bon, forcément… comment manquer un épisode ensuite sur « le style chen » ? Forcément, vu son importance historique et son rôle dans les origines du tai chi chuan, c’est un sujet incontournable 😀

Mais finalement, pourquoi ne parler que de la famille chen alors qu’il y a une autre famille dans le village zhaobao qui peut aussi prétendre à bien des choses?

Mais ce n’est pas fini… deux autres épisodes qui discutent d’autres branches!

Le déclin du style Yang

Toutes les bonnes choses ont une fin. Avec la mort de Yang Lu Chan, le style se transforme et change. Est-ce que les fils seront à la hauteur de leur père? Est-ce que la société a encore besoin d’apprendre à se battre ou préfère une pratique de santé?

La tradition secrète du style Yang

Il existe une variante du style Yang qui a une origine assez interpellante, qui s’appelle la tradition « secrète » (mi) du style Yang. Bien que cela ne remet pas en question la compétence de ses maîtres, cette affirmation est pour le moins audacieuse…

Wu Tunan

Le style Wu doit beaucoup au style Yang. Les maîtres de ce style ont eu accès aux fondateurs du style Yang et à vrai dire, certains styles Wu peuvent se montrer plus « authentiques » que beaucoup de pratiques Yang de nos jours… dans cette vidéo, c’est Wu Tunan dont il est question. Personnellement je ne le connais pas bien 🙂 (notez que j’ai sauté l’épisode 5 de la série qui n’a rien à voir avec le tai chi).

Wong Yongquan

Certainement un maître intéressant quoi que moins connu (enfin, pour ma part…). Il y a des vidéos intéressantes de lui sur Youtube où il démontre l’utilisation de « jin » familial.

Et bien voilà c’est tout pour cette épopée narrative autour de l’histoire du tai chi ! J’espère que vous avez appris plein de choses intéressantes. Si vous voulez un petit résumé à l’occasion, n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *