Categories
Tai Chi

Carte mentale des techniques à l’épée

Dans un précédent article, je vous parlais des 13 techniques à l’épée et je vous avais fourni une liste de ces techniques. Aujourd’hui, je vous propose le résultat de plusieurs mois de travail sur le sujet.

J’ai une confession à vous faire

J’ai beau avoir appris 3 formes à l’épée différentes, la première fois que j’ai vu la liste des 13 techniques, j’avoue que j’ai été bien en peine de les identifier toutes. Quelle était la différence entre ge et jie ? Que veut dire dai ? Est-ce que ces traductions sont vraiment pertinentes ?

Bien sûr, j’avais quelques idées. Mais le fait que les techniques ne soient pas identifiées en tant que telles dans la forme (en tout cas, dans la façon dont j’ai appris la forme à l’épée), n’aide vraiment pas. Je ne sais pas si vous avez eu une expérience similaire, mais honnêtement, je pense que c’est le cas pour la vaste majorité des pratiquants de tai chi qui apprennent l’épée (et pour être honnête, ce n’est pas très rassurant).

Mieux qu’une bête liste

Dans mon article sur les 13 techniques, je le disais déjà : le problème de la liste, c’est qu’elle ne comprend pas de descriptions. J’imagine que cela était transmis oralement, et que la liste était juste une sorte de « mémo ».

Pour ma part, j’ai trouvé très improductif d’avoir cette liste qui ne « groupe » pas les techniques similaires ou relatives entre-elles. Bien sûr, ce n’est pas si facile de mettre une technique dans une catégorie spécifique, car certaines sont par essence à la fois défensive ou offensive selon le contexte.

Néanmoins, en faisant quelques généralités et en essayant de modéliser un peu tout ça, d’une façon qui fait sens pour moi et qui me semble plus compréhensible pour mes élèves, je suis abouti au résultat suivant. Au centre, vous retrouvez les 4 techniques fondamentales (2 offensives, 2 défensives, si vous voulez plus d’informations là-dessus, je vous invite à lire cet article en anglais très bien fait) avec tout autour les techniques relatives.

Vous n’y comprenez rien ?

Oula oula, pas de panique, je sais que cette liste est touffue. En fait, ce graphique fait partie d’un guide complet de 15 pages qui sera prochainement ajouté à ma formation sur les formes aux armes (mais j’aimerais d’abord tourner quelques vidéos explicatives pour l’accompagner). Voici un exemple de description de technique que vous trouverez dans ce guide.


劈 pī : fendre

A l’image d’une hache venant fendre une bûche, Fendre est un mouvement percussif qui vient s’abattre sur l’adversaire avec le tranchant, avec l’intention de passer au travers. Cette technique très courante est utilisée principalement pour viser le bras d’arme, mais peut également viser le haut du corps.

Fendre constitue une contre-attaque très efficace et il est facile d’enchaîner Percer après Fendre. Cette technique est typiquement illustrée dans Le météore poursuit la lune. C’est un mouvement qui rappelle le Pi chuan que l’on retrouve en Hsing I Chuan.

On peut distinguer trois niveaux d’intention dans Fendre, qualifié avec des noms spécifiques :

劈 pī : fendre d’un mouvement puissant avec tout le bras, 

砍 kan : trancher, en utilisant le coude et un angle de biais, 

剁 duo : trancher rapidement, en utilisant le poignet.


Alors évidemment, ces descriptions et ce graphique sont certainement encore amenés à évoluer (il a déjà pas mal changé par rapport à sa version initiale). J’espère néanmoins que cela pourra aider les enthousiastes de l’épée parmi vous à réfléchir à leur pratique.

Bien entendu, si vous avez des commentaires ou des propositions d’améliorations, n’hésitez pas à m’en faire part 🙂 Bonne pratique à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.