Categories
Tai Chi

Le tai chi de Dong Yingjie et Dong Huling

Dong (aussi écrit « Tung ») Yingjie est un élève renommé de Yang Cheng Fu. Avec son fils, Dong Huling, il est l’auteur de précieux manuscrits et de vidéos très intéressantes sur l’histoire du style Yang.

Des manuscrits précieux écrits par Dong Yingjie

C’est assez récemment que Brennan a traduit en anglais l’intégralité des principes du tai chi selon Dong Yingjie. Je ne peux pas vraiment dire que l’on y découvre des choses très différentes que ce que l’on trouve déjà dans les manuscrits de Yang Cheng Fu (sans surprises, Dong Yingjie étant son élève).

On y retrouve néanmoins toute une série de photos de la forme, mais surtout d’exercices avec partenaires. On y retrouve aussi la mention de la forme rapide de la famille Dong (qui est donc différente de celle(s) de la famille Yang), qui est d’ailleurs décrite en détail par son fils. Malheureusement, comme souvent, ces descriptions sont malgré tout assez sommaires et au final peu utiles si l’on n’a pas reçu un enseignement complémentaire.

En parlant de son fils, ce dernier a également publié un ensemble d’applications martiales de la forme (un document que je garde sous le coude pour l’instant, car j’aimerais un jour ajouter cela à ma formation).

Des vidéos intéressantes

En plus de ces textes, il existe de nombreuses vidéos. J’ai déjà ajouté celle-ci sur ma chaîne après en avoir amélioré la qualité.

Dong Ying-Jie - Yang Long FormDong Ying-Jie – Yang Long Form

Une personne de ma formation m’a également recommandé cette vidéo, et je la partage également avec vous car c’est vrai qu’elle est très intéressante:

Dong Hu Ling 1953 TaijiDong Hu Ling 1953 Taiji

Une branche distincte du style Yang

Au final, le tai chi de la famille Dong (Tung) est très intéressant. Très proche du style Yang, il a néanmoins développé des caractéristiques et un enseignement spécifique (et oui, encore un style de plus!).

2 replies on “Le tai chi de Dong Yingjie et Dong Huling”

Très belle photo/montage.
J’ai la chance d’apprendre aussi avec quelqu’un dont le sifu était un disciple de Tung Ying Jie. Et donc ce professeur connait très bien la forme rapide que vous mentionnez, Thomas. Il essaie même de l’enseigner aux plus avancés d’entre nous.,mais ça c’est une autre histoire!… 🙂

ça doit être passionnant ! 🙂 c’est intéressant cette forme rapide de la famille dong, elle est vraiment différente de celle du style yang, une vraie création originale. Je m’interroge toujours sur comment ces « nouvelles » formes sont créées, parfois on aimerait être dans la tête des maîtres de l’époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.