Categories
Tai Chi

Pu Bing Ru, la première femme disciple de Yang Cheng Fu

La plupart des vieilles vidéos montrent des maîtres de tai chi… mais il existe aussi des femmes qui savaient pratiquer à haut niveau. Je vous présente dans cet article Pu Bing Ru, la première femme disciple du maître de Tai Chi Yang Cheng Fu. Elle pratique ici une forme courte du tai chi de style yang.

Une forme courte du style Yang

Je vous ai préparé une vidéo aux qualités légèrement améliorées par rapport à celle que j’ai récupéré. On y voit clairement la séquence pratiquée. J’ai été très impressionné par le coup de pied du pied droit ainsi que par le dynamisme sur la séquence de fin.

Pu Bing Ru  - forme courte yang - 1ère femme disciple de yang cheng fuPu Bing Ru – forme courte yang – 1ère femme disciple de yang cheng fu

En fait, cette forme raccourcie comprend l’essentiel des mouvements importants de la forme longue. Si vous avez suivi ma formation sur la forme longue du tai chi de style yang, cela devrait être facile de recomposer les blocs pour l’essayer chez vous 🙂

Pour la petite histoire

On connaît surtout les disciples masculins de Yang Cheng Fu, alors il faut chercher un peu pour trouver des éléments biographiques. Voici ce que j’ai trouvé sur internet, je ne garantis par l’exactitude des informations ci-dessous mais c’est mieux que rien.

Pu Bing Ru (1908 – 1998) est née dans une famille distinguée du Guangxu.

Bien qu’elle soit issue d’une famille d’érudits, Pu Shi avait une préférence pour les arts martiaux depuis son enfance. Lorsqu’elle était jeune, elle a pratiqué le Taijiquan dans l’école secrète de Ye Shida. En 1928, la célèbre famille Yang Shaohou et Yang Cheng Fu sont venus à Nanjing. Pu Bing ru respecta l’ordre de Maître Ye et se tourna vers la pratique du Taijiquan de la famille Yang sous la direction du Grand Maître Chengfu. Par conséquent, elle est devenue la première femme disciple du Yang Cheng Fu. Disciple féminine. Pu Bing Ru est diligente et studieuse. Son forme représente fidèlement la pratique de Yang Cheng Fu, mais elle suit aussi les conseils de Yang Shaohou, Ye Dami, Chen Weiming et Zhang Qinlin. Plus tard, elle a suivi Ye Shi pour pratiquer l’épée Wudang dans « Sword Fairy » Li Jinglin.

La forme de Pu Bing Ru possède naturellement une forte aura, qui doit être attribuée à son travail quotidien. Pu Bing Ru a participé à de nombreuses compétitions nationales d’arts martiaux en 1928, 1936, 1957, 1959 et 1979.

Elle a enseigné toute sa vie, et elle est également responsable de l’héritage du Taijiquan. Pu Bing Ru enseigne la boxe bénévolement à Shanghai, et ne ménage pas ses efforts pour récompenser les jeunes. Elle a enseigné à des milliers de disciples pendant des décennies, et les bénéficiaires ont été transmis de génération en génération, et ce à l’infini.

4 replies on “Pu Bing Ru, la première femme disciple de Yang Cheng Fu”

Merci pour ce petit bijou: c’est épatant de visionner cette vieille vidéo d’une femme – impressionnante – à l’oeuvre car ce n’est pas facile à trouver!

Mhh oui ! en effet, en fait c’est le début de la forme jusqu’au simple fouet, puis elle transitionne vers la fille de jade et le reste de la 3ème section. C’est plutôt sympa comme séquence 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *